Si ça coupe, c'est bouticoupe
Une entreprise familiale à taille humaine depuis 2006

Bushcraft et survie : que mettre dans son sac à dos

Le contenu du Bug Out Bag est primordial pour les sorties outdoor, surtout si on envisage d’y passer quelques nuits. Alors, que mettre dans son sac de survie ?

Le sac à dos

Avant d’aborder le contenu, parlons contenant. On prendra un sac à dos pour des raisons pratiques : encombrement, poids, compartiments, mobilité. Car le sac à dos permet de se déplacer avec les deux mains libres. Pour le choix, le format (contenance et design) et l’ergonomie sont déterminants. L’objectif est d’y faire tenir l’essentiel sans gêner le transport. Misez alors sur un sac modérément volumineux (30 à 50 litres) avec sangles ventrales, et plusieurs compartiments/poches pour pouvoir organiser facilement le contenu. 
 
Conçue avec des matériaux robustes et une finition aussi soignée que discrète, notre gamme de sacs à dos Barbaric remplit ces critères ! 

Remplir son Bug Out Bag

Toujours dans l’optique de maximiser le confort, la préparation du Bug Out Bag obéira à la règle d’or : « le lourd en bas, le léger en haut », pour équilibrer le poids. Une autre astuce de rangement consiste à regrouper les affaires par catégorie (textiles, alimentation, hygiène, outillage…) dans des sacs plastiques hermétiques. 

• Les vivres

Là encore, pour gagner de la place, privilégier des petites rations offrant de bonnes valeurs caloriques (barres énergétiques, viande séchée, nourriture déshydratée, lyophilisée…). Quant à l’eau, il en faut 1,5 litres au moins pour la consommation quotidienne et 2,5 litres de réserve. D’où la nécessité d’investir dans un sac d’hydratation complémentaire et indépendant. L’avantage ? Libérer de la place et alléger le sac à dos, sans compromis sur la capacité de stockage d’eau.

• Le quotidien

C’est la panoplie minimum pour le jour et la nuit. Vêtements et sous-vêtements (confortables et résistants), sac de couchage et duvet, ustensiles pour cuisiner et manger. Si la place le permet, glisser un mini-réchaud, salutaire pour les nuits fraîches. Ne pas oublier son nécessaire de toilette — et ses médicaments si on en prend, pour garder une hygiène irréprochable. Et en haut de la pile, la trousse de premiers secours, à composer soi-même ou à acheter tout prêt, en kit. 

• L’équipement de survie

Ce sont tous les outils indispensables pour chacune des tâches à exécuter pendant l’expédition. Il y a d’un côté les fondamentaux : moyen de communiquer, lampe torche, piles de rechange, couteau de survie, briquet, corde, bâche, sacs poubelles… Et de l’autre, les accessoires supplémentaires à adapter selon le lieu, la durée, les activités sur le terrain : boussole, jumelles, tente, bâton de randonnée, couteau de chasse/pêche/plongée… 
Cela dit, opter pour un couteau tactique, plus polyvalent et/ou une pince multifonction aidera à réduire substantiellement la charge du sac à dos Bushcraft.