Couteau tactique pliant ou à lame fixe. Lequel choisir ?

Conçus à l’origine pour les professionnels de la sécurité et du sauvetage, les couteaux tactiques sont robustes et opérants en toute situation. La question qui se pose aux aventuriers souhaitant s’en procurer étant : lequel du couteau pliant ou à lame fixe se prête le mieux aux utilisations prévues ?

Couteaux tactiques pliants

Disponibles dans une myriade de matériaux, tailles, styles et parfois agrémentés d’éléments qui les rendent polyvalents, les couteaux tactiques fermants sont très répandus. Cela, en raison de leur design compact donc facile à transporter avec soi (dans une poche ou attachée à la ceinture). Très avantageux en vadrouille quand le bagage est limité au strict minimum !
Comme la lame s’ouvre uniquement lorsque l’utilisateur le décide, ils offrent une certaine sécurité lors du transport. Et avec les systèmes modernes d’ouverture et blocage, même le risque de se couper à l’utilisation est réduit. Enfin, lorsqu’elle est façonnée dans un acier de qualité, la lame conserve durablement son état d’origine, le manche refermé sur elle constituant une protection.
Mais les modèles pliants n’ont pas que des avantages. Le principal inconvénient constaté est une résistance moindre comparée au couteau droit, car les mécanismes qui raccordent la lame et le manche s’amenuisent généralement à force d’utilisation.

Couteaux tactiques fixes

Les inconditionnels de couteaux tactiques à lame fixe mettent en avant plusieurs atouts dont une lame toujours prête, l’idéal lorsqu’on s’en sert beaucoup et le minimorum en situation d’urgence. On apprécie également le montage de la lame, toujours incorporée (partiellement ou entièrement) au manche, ce qui en fait un objet globalement plus résistant et durable.
En outre, malgré les mécanismes ingénieux qui équipent aujourd’hui les couteaux pliants, une mauvaise manipulation — fréquente en situation de stress, peut occasionner de graves blessures si la lame se repliait subitement pendant l’utilisation. Avec le couteau à lame fixe, ce danger est complètement écarté.
Ce qu’on peut leur reprocher, c’est leurs dimensions imposantes — certaines ressemblant à de vraies petites machettes — donc contraignant pour les longues expéditions. Le fait que la lame soit immobile peut éventuellement présenter un risque si on est maladroit ou étourdi, car il existe tout un choix d’étuis et fourreaux pour mettre la lame à l’abri lors du transport…
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce