La hache de sport pour quelle(s) discipline(s) ?

Les activités sportives sollicitant l’usage de haches sont pour la plupart méconnues des Français. Pourtant, il en existe plusieurs dont les pratiquants sont officiellement regroupés au sein de fédérations nationales. Entre montée d’adrénaline et compétition haletante, elles méritent d’être découvertes. Les voici…

Le lancer de haches  

Récent en France, mais pratiqué depuis longtemps au Canada et aux États-Unis, le lancer de haches tirerait ses origines de la culture celte qui a traversé l’Atlantique lors des grandes découvertes. Évidemment, ses règles ont évolué les pratiques actuelles n’ont plus grand-chose à voir avec celles de l’époque. Concrètement, il s’agit d’un sport d’adresse qui consiste à lancer des haches vers une cible depuis une distance imposée (4, 5 ou 7 mètres) ou en s’en éloignant le plus possible, pour marquer des points. Les championnats locaux et internationaux sont aujourd’hui organisés sous l’égide de la Fédération française de Lancer de Haches et de Couteaux (FFLCH), suivant les réglementations de la Axe Throwing Rules.

La coupe de bois sportive

Elle aussi encore méconnue, la coupe de bois sportive est une discipline comprenant différentes épreuves directement dérivées du métier de bucheron (abattage d’arbre, coupe en rondins, ébranchage, entre autres) d’où son autre appellation « bucheronnage sportif ». Demandant à la fois effort physique, démarche technique et mental d’acier, il se pratique avec des haches, mais aussi des scies électriques et des tronçonneuses. Sport à part entière, toutes les manifestations et compétitions relatives à la coupe de bois sportive sont chaperonnées en France par la Fédération nationale du Sport en Milieu Rural (FNSMR) agréée par le Ministère des Sports.   

Les arts martiaux

Mieux connus et plus répandus, les arts de combat incluent pléthore d’armes dans leurs enchaînements structurés : sabres, bâtons, nunchaku, balisong, poignards, haches... On peut citer dans cette catégorie les traditions guerrières amérindiennes d’où le tomahawk, fameuse hachette de guerre, puise ses origines. Le Kali des îles Philippines et le Silat Suffian Bela Diri de Brunei sur l’île Bornéo, sont aussi des exemples d’arts martiaux dont certains styles de combat font appel à une ou deux haches.
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce