L’anatomie d’une hache
Outil de travail à l’origine et arme de combat chez certaines civilisations, la hache a été vulgarisée par des disciplines comme le bucheronnage sportif ou le lancer de haches, la classant parmi les équipements sportifs. 

Anatomie d’une hache

Pour être opérant dans les différentes tâches auxquelles elle se destine, la hache se constitue de deux éléments indissociables : la tête et le manche. Dans les déclinaisons modernes de la hache, les deux peuvent se prolonger en un seul bloc (métallique), on parle alors de hache « fulltang ». 


 
• Tête de hache

Appelée aussi « le fer » (car généralement fabriqué avec ce métal), la tête comprend différentes parties : la nuque à l’arrière et la lame à l’avant, le tranchant qui est cette partie coupante de lame dont le coin supérieur est appelé pointe et le coin inférieur, talon. Les joues correspondent aux flancs de la lame. La tête se caractérise également par un large trou qui la traverse de haut en bas appelé œil. C’est grâce à ce dernier qu’on peut fixer le manche.

• Manche

Traditionnellement en bois, mais aujourd’hui décliné en métal ou même en composites (notamment pour les modèles fulltang), le manche est cette pièce allongée qui permet de tenir la hache. Le bout du manche sur lequel les paumes de la main se posent lorsqu’on manie la hache est appelé prise. Pour en optimiser l’ergonomie et la qualité du grip, les fabricants sont parfois amenés à la recouvrir d’un revêtement caoutchouc ou paracorde. 
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce