Les cinq commandements du couteau céramique

Les couteaux en céramique ont le vent en poupe. Pour cause, ils offrent de nombreux avantages comparés à leurs homologues en aciers. Le principal inconvénient étant la nature friable de leur matériau de base. Pour les entretenir dans la durée, quelques règles s’imposent…

Ta planche à découper, correctement tu choisiras

L’oxyde de zirconium qui compose la lame du couteau en céramique est dur, mais friable. Il faut donc éviter le contact avec des surfaces dures comme la pierre ou le marbre, mais aussi les assiettes en porcelaine et en verre. Utilisez exclusivement des planches en bois ou en plastiques.

De couper certains aliments, tu t’abstiendras

Les couteaux céramiques sont des ustensiles à découper et à émincer. Puisqu’ils n’entraînent pas l’oxydation, ils s’utilisent idéalement pour les fruits, légumes, le filet de poisson frais et la viande désossée. Évitez de vous en servir pour écailler le poisson, ouvrir une boîte de conserve ou couper des aliments congelés.

Le lavage en machine, tu proscriras

Nettoyez votre couteau après chaque utilisation, mais pas n’importe comment, car la lame céramique ne résiste pas aux chocs. Le lave-vaisselle où la collision avec d’autres couverts est inévitable est vivement déconseillé. Préférez un lavage manuel avec une éponge et du produit vaisselle.

De faire tomber ton couteau, tu éviteras

Les couteaux en céramique détestent les chutes, la lame pouvant fissurer voire briser. La vigilance est de mise lorsqu’on les manipule et quand ils ne sont pas utilisés, rangez-les dans un bloc porte-couteaux ou à plat dans un tiroir.

Ta lame, tu affûteras

Contrairement aux croyances, les lames céramiques s’émoussent (mais très lentement). Lorsqu’au bout de quelques années, le tranchant diminue, procédez à l’affûtage avec du matériel dédié, c’est-à-dire une pierre à aiguiser ou un affuteur électrique à base de poudre de diamant.
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce