Les flèches à la loupe

Projectiles lancés à l’aide de l’arc, les flèches font partie de l’équipement indispensable de l’archer. Afin de bien choisir celles qui vous correspondent, il sera judicieux de savoir de quoi elles sont faites…

Anatomie d’une flèche    


Les flèches utilisées dans les disciplines officielles de tir à l’arc sont formées de quatre éléments indissociables : le tube ou fût, la pointe, les plumes et l’encoche.

• Tube : Appelé fût lorsqu’il est en bois, le tube désigne le « squelette » du projectile auquel viennent se fixer les autres accessoires pour constituer une flèche. Lorsqu’on voit des indications telles que  «  en fibre de verre », « en aluminium » ou « en carbone » sur Bouticoupe.fr, cela fait référence au matériau du tube.

• Pointe : Fixée à l’une des extrémités du tube (incorporée à l’aide d’un insert ou collée), la pointe est cette pièce métallique conique qui pénètre la cible. Il est recommandé d’utiliser une pointe pesant approximativement 30 % de la masse totale de la flèche pour un bon compromis entre inertie, vitesse, stabilité et souplesse.

• Plumes : Au nombre de trois, les plumes (naturelles ou plastiques) collées à équidistance sur le tube orientent la flèche et la stabilisent au vol. Sans plumes, la trajectoire de la flèche serait totalement aléatoire. La taille des plumes dépendra de la distance de tir sachant que les plus grandes offrent de meilleurs résultats à courte distance. L’ensemble des plumes sur une flèche est appelé « empennage ».

• Encoche : petit dispositif fixé à l’extrémité opposée à la pointe, l’encoche sert à positionner la flèche sur la corde. Censée transmettre l’énergie de traction/propulsion à la flèche, l’encoche est généralement fabriquée avec un plastique de haute résistance mécanique et thermique afin de pouvoir endurer les tirs multipliés (polycarbonate, par exemple).

 
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce