Quelle machette pour quelle fonction ?

La machette est par définition un grand couteau à longue lame et à poignée courte. Surtout utilisée dans les régions tropicales pour les tâches forestières mais aussi pour le combat, ses formes et ses matériaux varient d’une région à l’autre.  En voici quelques styles, parmi les plus répandus…

Machette Kukri

Cette machette originaire du Népal se caractérise par le tranchant courbé et la largeur de sa lame qui s’affine vers le manche, portant le poids à l’avant. Ni trop lourde, ni trop longue elle a pour avantage la polyvalence et la maniabilité pour être utile dans presque toutes les situations sans réellement exceller dans une tâche particulière.

Machette Latine

Parfois appelée machette de jungle, car particulièrement efficace pour le débroussaillage en sous-bois et les travaux forestiers, ce modèle à lame légère, longue, quasi rectiligne et à tranchant incurvé vers le haut en bout de lame, vient d’Amérique latine et des Caraïbes. C’est également le coupe-coupe type utilisé par les soldats américains au combat pendant la guerre du Vietnam.

Machette « canne à sucre », panga et tapanga

Caractérisées par une importante puissance de coupe grâce à une lame lourde, épaisse, avec un bout en angle droit par rapport à la poignée, ces machettes sont également répandues en Amérique du Sud, aux Caraïbes et principalement en Afrique avec une vocation agricole, pour le travail des végétaux denses (bois, lianes et évidemment, canne à sucre…). La machette canne se distingue par son dos crocheté et le panga, par une pointe acérée permettant de poinçonner en frappant à l’envers.

Bolo

Classé parmi les machettes lourdes, le bolo qui est originaire du sud-est et principalement aux Phillipines est assez similaire au coupe-coupe latin avec une extrémité en fer de lance asymétrique. C’est l’outil idéal pour s’atteler à de gros travaux, coupe de branches épaisses, travail du bois sec voire abattage d’un arbre.

Zombie killer

Cette machette ultra moderne est légère avec une lame généralement inspirée du kukri, mais qui se veut plus résistante et polyvalente grâce à la présence de différents tranchants. Sécuritaire (garde fermée, manche antidérapante) et maniable, le zombie killer permet de varier les tâches en bushcraft, sans réellement remplacer les autres ustensiles.
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce