Tricks aux couteaux papillon : quel modèle pour débuter ?

Aussi connu sous le nom de balisong, le couteau papillon est un couteau pliant très singulier puisque son manche est formé par deux branches mobiles qui se joignent en un seul tenant pour libérer la lame.

Couteau papillon et tricks

Le balisong est l’accessoire fétiche des flippers, ces personnes capables de réaliser des « tricks » avec un couteau papillon, c’est-à-dire des figures d’ouverture-fermeture multiples, de rotations avant-arrière, de lancés-réception et autres ricochets sur les doigts, très impressionnantes lorsqu’elles sont combinées. Elles relèvent d’un art gestuel où s’unissent concentration, précision, dextérité et style.
Pour en être, il faut s’entraîner souvent et longtemps, car la virtuosité s’acquiert en pratiquant. Parmi les solutions d’apprentissage, il y a les livres (Balisong. Le couteau papillon de Guillaume Morel fait figure de référence), les tutoriels et les vidéos sur internet… La première étape consistera toujours à assimiler les gestes de base sans se blesser. Et pour cela, il n’y a pas trente-six solutions : équipez-vous d’un couteau papillon d’entraînement !

Couteaux papillon d’entraînement

Vous le retiendrez, « ne jamais utiliser un couteau papillon à lame coupante » est la règle d’or du flipper débutant. Les accidents arrivent vite et même les manieurs les plus exercés se sont coupés au moins une fois en s’entraînant. Si vous tenez à vos doigts, optez pour un couteau papillon d’entraînement dont la lame est volontairement émoussée ou tout simplement non aiguisée.
Vous trouverez dans la gamme couteaux papillons de Bouticoupe.fr plusieurs modèles d’entrainement offrant la prise en main d’un « vrai » balisong pour une mise en situation réaliste, mais garantissant la plus grande sécurité. Fabriqués par les marques espagnoles reconnues Martinez Albainox et K25, ils réunissent des matériaux durables (lame inox, manches aluminium), design ergonomique et finitions soignées.
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce