Couteau tactique à lame lisse ou dentée. Lequel choisir ?

Une question récurrente au moment de s’offrir un couteau tactique. Cependant, il n’y a pas de règles fixes pour trancher. Lame lisse et dentelée offre chacune leurs avantages et le choix dépendra essentiellement de l’utilisation prévue.

Tranchant lisse



Les lames de couteau à fil lisse sont surtout utiles pour la découpe de précision sur des matières fermes sans être rigides, ainsi que les matières délicates. L’intérêt étant d’obtenir des coupes propres, nettes, sans effilochages. L’idéal donc pour la plupart des aliments, y compris le gibier. En outre, le tranchant lisse est facile d’entretien. Grâce à son fil uniforme et en ligne continue, l’aiguisage ne requiert aucun talent particulier. L’affûtage, qui est un passage obligé et régulier avec un couteau tactique utilisé intensivement, est à la portée de tout adulte consciencieux disposant d’un fusil ou d’une pierre à aiguiser. Inutile donc de recourir aux services d’un professionnel !

Tranchant cranté



La lame crantée, reconnaissable à son fil crénelé de dents acérées servira non seulement à découper les aliments à croûte épaisse ou dure, mais souples à l’intérieur (pain, tartes, ananas, tomates…) sans les écraser, mais aussi à scier les matériaux les plus coriaces (bois, plastique, métal fin, cordages…). Les dentelures amorcent la coupe en incisant la surface et le mouvement latéral la termine simplement, sans demander trop d’effort. En revanche, la lame crantée est moins facile à affûter, en raison justement de l’irrégularité de son fil. Pour en entretenir ou restituer le tranchant, le renvoi à l’usine s’avère indispensable.

Tranchant polyvalent



Étant donné que toutes les situations sont envisageables lors d’une escapade en plein air, les couteaux tactiques à lame mixte ou semi-dentelée, c’est-à-dire lisse sur une moitié et dentée sur l’autre, offrent un excellent compromis entre les deux types de tranchant et procurent la plus grande polyvalence, en alternant coupe précise et sciage au gré des besoins. Garder toutefois à l’esprit que la lame mixte présente le même inconvénient principal que son homologue entièrement crantée, à savoir la difficulté d’affûtage.
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce